CV


Exposition

Le meilleur conseil (exposition) Pour l'exposition collective 'Laissez parler les petits papiers' Centre d'art, Nouméa, Nouvelle-Calédonie, 24/04/2019 - 21/06/2019
Somewhere, Maybe Here (exposition) ZK/U, Berlin — 10/03/2018
FAILED. (installation) ZK/U, Berlin — 22/02/2018
Plan B (installation) ZK/U, Berlin — 25/01/2018
Haunting dreams (exposition) Open studio party, Stattlab, Berlin — 01/07/2017
Lost childhood (installation) “Touch your critics“, Kreuzberg Pavillon, Berlin — 25/02/2017
Music box (installation) “Let criticism do the work“, Kreuzberg Pavillon, Berlin — 19/02/2017
Urban lights (exposition) “Is this a game?”, Kreuzberg Pavillon, Berlin — 28/01/2017
analog#001 (exposition) “SUM ZERO”, Kreuzberg Pavillon, Berlin — 03/12/2016
Robot Rosary (installation) “State Festival”, Kühlhaus, Berlin — 10/2016
Urban lights (exposition) “Peanut Butter and Jelly”, Forum Factory, Berlin — 03/2016
Urbanlights (exposition) “The Block”, Panke Culture, Berlin — 02/2016

Performance & happening

Swap-market (happening) Stattlab, Berlin — 19/07/2018
Swap-market (happening) Chausseestrasse 104 Hinterhof, Berlin — 19/07/2018
Swap-market (happening) “A Space in the crowd“, Kreuzberg Pavillon, Berlin — 25/03/2017
How long can you resist (happening) “Meet more critics”, Kreuzberg Pavillon, Berlin — 12/02/2017
Haunting dreams (happening) “Meet your critics”, Kreuzberg Pavillon, Berlin — 05/02/2017
Body Mapping (performance) “Memorial day”, Teufelsberg, Berlin — 09/2016

Résidence d’artiste

Centre d'art de Nouméa, Nouvelle Calédonie 02/2019 - 06/2019

"Laissez parler les petits papiers" Résidence pour mettre en place l'exposition collective 'Laissez parler les petits papiers'. Cette résidence est soutenue et financée par la Ville de Nouméa via son Centre d'Art. Pour le projet ‘Laissez parler les petits papiers’ de la ville de Nouméa, je propose de donner la parole à ceux qui souhaitent s’exprimer. Le papier a été longtemps le support privilégié pour transmettre et réunir un savoir collectif. Et si nous laissions parler le public et réunir notre savoir collectif ? Je propose d’aller spontanément à la rencontre des gens (dans la rue, dans les Nakamals, etc) et de leur demander d’écrire sur un papier le meilleur conseil qu’on leur ait donné, le conseil qui a sensiblement changé leur vie de manière positive. Afin de partager ces messages d’une manière esthétiquement cohérente, je prendrai ensuite ces messages en photo et je les imprimerai. J’utiliserai un procédé d’impression artisanal : la cyanotopie. Ce procédé permet d’imprimer des photos en monochrome bleu grâce aux UV. L’ensemble de photos des conseils seront ensuite punaisés sur le mur du Centre d’Art. Le public pourra ainsi regarder l’ensemble de tous ces conseils, de connecter avec certain d’entre eux, et pourra les appliquer à sa vie s’il te souhaite !

ZK/U (Zentrum für Kunst und Urbanistik), Berlin 12/2017 - 02/2018

Le ZK/U est un institut culturel incontournable à Berlin. Les locaux hébergeaient à l'époque une gare de frêt. Depuis 2011, le ZKU est une plate-forme d’échanges interdisciplinaires entre les l'art, l'urbanisme et la recherche. Plus d'une dizaine d'artistes et universitaires vivent et produisent dans ce décor industriel. J'ai eu la chance de faire une résidence de 3 mois dans ce lieu hors du commun. Les deux premiers mois ont été consacrés à un projet de recherche sponsorisé, sur le thème de la pillule du lendemain. Le dernier mois a porté sur un thème que j'explore depuis plusieurs années : celui de la photo ratée et de sa perception.

Body Mapping, Atelier Obraviva, Berlin Teufelsberg 09/2016

Le 'Body Mapping Lab' fait partie d'un projet de recherche traitant de la relation corps/architecture dans la pratique performative. La résidence d'artiste a eu lieu a Teufelsberg, un endroit riche en histoire. En effet, cette colline située a l'extérieur de la ville de Berlin est composée des gravats de la ville après les bombardements de la seconde guerre mondiale. Durant la guerre froide, ce point en hauteur a hébergé les locaux d'espionnage des Américains. Depuis la chute du mur de Berlin, les locaux n'ont pas été entretenus. Laissé à l'abandon, puis transformé en galerie Street art, l'architecture bétonnée de Teufelsberg offre la liberté aux graffeurs de laisser libre cours à leur imagination sur ses murs gigantesques. L'histoire de ce lieu est celle d'un palimpseste. Des couches d'histoires qui se supperposent. Alors, dans ce contexte, comment créer et ajouter encore un niveau artistique supplémentaire à ce lieu ? Les participants de la résidence d'artistes ont créé lors du 'Body Mapping Lab'une nouvelle narration à Teufelsberg. Divers ateliers ont permis de développer un scénario : ateliers d'écriture, de scénographie, de danse et de performance afin de (re)placer le corps dans ce lieu si particulier. Le résultat de ces recherches ont été partagées lors d'une performance d'une heure le jour de la Mémoire Nationale d'Allemagne.


Conférence

Show and tell Festival pour la photographie argentique AnalogueNOW, Berlin — 14/10/2017

Projet en cours

Somewhere Maybe Here Since 06/2017

‘Somewhere Maybe Here’ est un projet mis en place par une équipe d'artistes d’horizons différents. Le projet engloble une performance théatrale de rue, un court-métrage, un concert de piano live et une exposition de photographie argentique. Toutes ces oeuvres viennent dialoguer sur le même thème : celui de la connexion avec l’autre dans une capitale européenne. Un ange déchu erre dans les rues de Berlin, désireux d’interagir avec les humains. La pièce traite des humains en milieu urbain et de leur réaction à ce personnage qui vient boulverser leur quotidien.


Commissariat d'exposition

Somewhere, Maybe Here — ZK/U, Berlin (Germany) 03/2018

L'expostion 'Somewhere, Maybe Here' a pour but de présenter le court métrage en cours de tournage. Plusieurs artistes ont été invités à créer sur le thème de du personnage du cours métrage : un ange déchu qui part à la découverte de la ville. Artistes exposés : Vincent Van Damme, Nanna Koekoek, Devorah Livadna, Jördis Hirsch, Tineke Noppers, Jordan Cook.

Fête promise — CCC, Tours (France) 10/2006

Cette exposition explore une problématique contemporaine : celle de l'individualisme des grandes villes, qui mène souvent à l'isolement. Les oeuvres exposées montrent l'attente desespérée d'un moment de convivialité : le faux mariage de Sophie Calle, la fête d'étudiants de Paul Smith où une seule personne est représentée, en passant par le court-métrage de Michel Gondry (Star Guitar / Chemical Brothers) et ses citadins sans âme au mileu de paysages clonés. Artistes exposés : Sophie Calle, Michel Gondry, Vincent Debanne, Valérie Jouve, Paul Smith, Christian Nold.


Éducation

Master d'histoire de l'art, spécialité art contemporain 09/2006 – 07/2007, Université François Rabelais, Tours (France)
Licence d'histoire de l'art 09/2005 – 07/2006, Université François Rabelais, Tours (France)